VENDETTA TATATATA

Ouverture des portes: 19h

SUR PLACE

PAF: 7,00 €
PAF de soutien: 10,00 €
+ Adhésion: 2,00 €
VENDETTA TATATATATA, C'est l'excroissance siamoise et sonique du salon de micro-édition et du multiple
"VENDETTA" organisé par le Dernier Cri.
Rendez vous à l'Embobineuse, salle de sport spectacle, Théâtre de Fortune de son état et meilleure trouée dans le réel de l'underground warseillais.
Depuis 6 ans les deux événements coexistent pour la défense d'une esthétique expérimentale, sans concession, brutale et ouverte sur le Monde. L'équipe cuisine une programmation Embobinesque et Dernier Cri pour te mener par le bout des cernes jusqu'au bout de ta vie ; comme chaque année, les soirées finiront toujours trop tard, et toujours plus fort ! TATATATATA !!!

Schleu

Schleu est velu, dissonant, fracassant. Guitare, chant, basse, batterie , gratin de quenelles lyonnaises avec des membres de Suryabonali , Torticoli, Le Death to Mankind, Burne. Ultime, ignoble, pervers, superpuissant, le meilleur investissement pour tes chastes esgourdes.

Heimat

Musique Alternative-indé / Teenage Menopause RDS / Paris-Alsace FR

“En marge de leurs groupes respectifs, Armelle O. et Olivier Demeaux sortent en duo un premier album éminemment mélodique où se croisent samples orientalistes et textes en allemand. La musique du duo parisiano-alsacien Heimat sonne si originale aux oreilles qu’on ne peut s’empêcher d’y chercher un high concept. En psychologie, on nomme «paréidolie» l’illusion d’optique qui consiste à trouver des formes là où il n’y en a pas. En musique, aucun mot n’existe pour définir cette méchante tendance à vouloir enfermer les disques en rupture avec la tradition dans des petites boîtes arbitraires, mais Heimat fait partie de ces groupes qui défient précisément notre manie à fabriquer des petites boîtes. Leur formidable premier album homonyme, qui vient de sortir sur le label parisien Teenage Menopause, est une idiosyncrasie totale dont les éléments très hétérogènes - échantillons écharpés d’opéra chinois, bourdons gagaku, percussions électroniques et paroles clamées-chantées en allemand - semblent avoir été tirés au hasard d’un haut-de-forme, comme les écrivains de l’Oulipo s’imposaient des jeux de contraintes à appliquer aux péripéties de leur prochain roman.” (LIBÉ)

Cachette à Branlette

Analo-Tropicalo-Disco / Poussière d’Époque / Rennes

Dance sombre comme la musique du dernier Boss du dernier niveau, d’une boite de nuit à partouze mystérieuse où le diable se cache dans les toilettes.

Partitions improvisées jusqu'alors cachées, du néanmoins dénudé Unas (phénomène animal et expiatoire venu de l'est Dans l'antichambre de la possession, l'esprit se dilate déjà entre vapeurs électroniques et plaintes dominicales...de quoi faire fondre un pyjama.

MONDO DC - Ciné Concert

Ciné Concert