Guillaume Marietta Pleasure Principale Jul Giaco

Ouverture des portes: 21h

SUR PLACE

PAF: 9,00 €

PRÉ-VENTES

+ Adhésion: 2,00 €

Guillaume Marietta

Indie, psyché / Born Bad Records / Paris

« Retour à la chambre à coucher, aux heureux accidents, aux erreurs magiques. Je change la cassette de face. Enregistre par dessus Bob Dylan, Syd Barett et dans la tombe de Beck. Je ressors la boîte à rythmes, le flanger et la guitare classique. Caféine, nicotine. Sacs poubelle sous les yeux où des enfants se balancent en chantant. Angoisse du temps qui passe. Le garçon pitché, la femme reverse.

Prends le comme un trip. Une colonie de fourmis à travers le système sanguin. Un pot de yaourt éclaté sur tes cheveux. Du sperme de bébé baleine contre un ciel bouché.

Des rognures d’ongle effervescentes multicolores. Le soleil dans ta bouche.

Je joue selon mes propres règles. Je marche sur les traces de ma maison. C’est de cette manière que les disques prennent feu. »

Nouveau projet solo de Guillaume Marietta après The Feeling of Love.

https://guillaumemarietta.bandcamp.com/album/cream-team-ep

Pleasure Principale

Garage / Born Bad Records / Paris

Pleasure Principle est le projet de Paul Ramon, batteur de Bryan’s Magic Tears, une collection de chansons enregistrées dans ma chambre ces dernières années, qui emprunte (dans mon coeur) autant à Neu! qu’à Francis Bebey et Add (n) to X. Sur scène, formation à 5 qui donne bien de l’ampleur au truc, avec mes amis qui jouent dans Rendez-Vous, Villejuif Underground, Belmont Witch, Quetzal Snakes…

https://megatterarecords.bandcamp.com/album/demon-forget-me-not

Jul Giaco

Synth Punk, Chanson / Linge Records / Marseille

Ce nom ne vous parle peut être pas mais impossible de ne pas avoir vu ce personnage en short de bain sur la Plaine ou dans l’un de ses projets: Section Azzura, Club Meth, Quetzal Snakes, Ali Barbare, The Dolipranes

Jul Giaco nous vient donc maintenant en solo accompagné d’une seule machine de teuffeur raveur et d’un micro, tél un conteur électrique ou s’entrechoquent 83 chromosomes et sa passion pour le cynisme ! C’est drôle, profond et touchant un peu comme un animal de cirque...