Le Prince Harry Usé Constance Chlore

Ouverture des portes: 21h

SUR PLACE

PAF: 7,00 €
PAF de soutien: 9,00 €

PRÉ-VENTES

+ Adhésion: 2,00 €

Le Prince Harry

Synth-Punk, Garage-Wave / Teenage Menopause / Liège, Belgium

Le prince Henry de Galles, plus couramment appelé « Le Prince Harry », né le 15 septembre 1984 à Londres, est un membre de la famille royale britannique. Petit-fils de la reine Élisabeth II et du prince Philip, duc d’Édimbourg, il est le second fils de Charles, prince de Galles et de lady Diana Spencer. Titré aussi « prince du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord » avec le prédicat d’altesse royale, Harry est à la cinquième place dans l’ordre de succession au trône britannique, derrière son père le prince Charles, son frère aîné le prince William, duc de Cambridge, son neveu George et sa nièce Charlotte de Cambridge.

En 2006, lassé par les vaines mondanités de la cour et sidéré par la qualité du speed belge, il défraie la chronique en décidant de s'exiler à Liège pour former son groupe éponyme, et se met à écumer les caves sombres de tous les lieux estampillés « débauche » de France, de Navarre, de Belgique puis d'Europe, leur crachant à la gueule son punk à boite à rythme dans la sueur acide des guitares et la transe robotique des machines.

Mais, Dieu merci et qu'il sauve la Reine, ce n'est pas qu'un énième épiphénomène de cette vague revival New-Wave consacrée par les jeunes cons n'ayant pas connu la douleur de grandir dans les années 80 ! Car, tout en s'inspirant des pères fondateurs du Synthpunk (de Suicide à Métal Urbain en passant par Screamers ou encore Units), Le Prince Harry a su garder l'esprit du Punk 77, et l'enrichir d'une écriture – « songwriting » diraient les vieux cons ayant connu la douleur de grandir dans les années 80 – originale et rigoureuse tout autant qu'efficace, pour accoucher d'un enfant terriblement étrange et fascinant.

Brutal, saturé et rapide: parfait pour mélomanes sous Captagon.

Usé

Indus Dance / Born Bad / Amiens

La musique d’Usé ressemble à cette free-party que l’on a cherché dans une nuit épaisse comme du goudron, au cœur de la forêt, en se fiant au grondement sourd qui semblait émaner du sol : sauvage et agressive, mais aussi familiale, accueillante, touchante dans son dépouillement. Plaisir d’abdiquer devant la toute-puissance de la transe, jouissance régressive des tambours qui foutent le bronx, ritournelles légères, entêtantes, textes rythmiques comme un poème Dada : tant pis pour demain, quand il fera jour, car tout ici tremble d’une excitation qui ressemble à la vie, et que l’on ne trouvera pas ailleurs.

Constance Chlore

Kraut Body Music / Marseille

Quand Constance Chlore fut appelé à participer à la Tétrarchie, il dût épouser Théodora, fille de son supérieur hiérarchique Maximien, et peut-être, selon Pline l'Ancien, répudier Hélène (si tant est qu'elle fut réellement son épouse).

Quoiqu'il en soit, il trouva le temps de perfectionner son live solo drums/synth/chant à travers les squats les plus schlagos de l'Empire pour en faire une arme de guerre imparable.