Accueil   |   News   |   Agenda   |   Liens   |   Contact   |   Props   |   Archives

KK NULL //// CINDYTALK //// EVIL MOISTURE aka ANDY BOLUS

VENDREDI 16 OCTOBRE / 20H30

KK NULL (King japanese experimental vétéran / Vital, Important Records / Tokyo) //// CINDYTALK (Electro noise ambient vétéran / Mego Records / London) //// EVIL MOISTURE (Lord of circuit bending / School Of Meat Cutting / Paris)

→ Télécharge l'affiche de kk null

Ma façon de voir le travail d’un musicien appartient à la vieille école. Je me soigne mais c’est ainsi… Lorsque je vois un concert de musique expérimentale et que l’artiste fait des choses simples, tape comme un sourd sur un bout de métal ou bien qu’il produit un larsen brouillé et saturé (« bruit blanc ») sans nuances, plutôt brouillon à mes oreilles, je ne peux m’empêcher de me dire, en mon for intérieur : ce mec ne sait pas ce qu’il fait, il nous floue, ou bien c’est un novice. A mes yeux, un musicien honnête produit soit une musique complexe dont j’arrive à percevoir la complexité (remarquez mon orgueil !) et donc le sens (voire la beauté), soit une musique harmonieuse.

Alors, quand j’apprends qu’on reçoit ce vendredi deux artistes et un groupe qui ont tous entre 18 et 28 ans de carrière derrière eux, je me réjouis, et bêtement, je me dis : "ils doivent forcément savoir ce qu’ils font, les mecs."

D’autant plus que la "noise" n’est pas une musique très ancienne, si l’on met de côté ses pionniers de la musique contemporaine ou des pièces isolées telles que le Metal Music Machine de Lou Reed et bien autres. On n'a d'ailleurs même pas pu parler d'un genre "noise" avant très récemment : sa première phase post-moderne, donc sa catégorisation comme genre par rapport à d'autres genres, remonte seulement, selon wikipedia, à Throbbing Gristle: fin 70's en gros. La noise, c'était et c'est communément resté l'étiquette qu'on collait sur plein de musiques qu'on n'a pas réussi à classer et qui donnent dans l'expérimentation, l'improvisation, l'avant-garde. Forcément, à la fin, se revendiquer de la noise, ça ne veut plus rien dire en termes de recherche, de sens...

L’opportunité est unique pour moi de comprendre enfin ce que des musiciens chevronnés ont pu inventer de « plus » qu’un « schrrrrrrr » ou un « crrrrrrr ». C'est clair, je ne suis pas un punk. Et si l’on m’a choisi pour écrire ces annonces, c’est juste parce que je danse à tous les concerts et que je sais donc faire feu de tout bois. Je peux partir en transe avec un « schrrrrr » ou un « crrrrrr » et je peux conseiller aux autres de se joindre à moi. Mais toujours, au fond, la question de la complexité me taraude. Y’a-t-il eu travail ? L’artiste se fout-il oui ou non de notre gueule ? C’est dire ma mauvaise foi : en réalité, je sais très bien que l’art d’aujourd’hui compte pour ce qui se passe entre l’artiste et le public : émulation, transe, compréhension, incompréhension, colère, … Suis-je dieu pour demander aux artistes de justifier de leur démarche ? Personne n’est parfait : moi je me prends pour dieu, et d’un autre côté, la plupart des marseillais se contrefoutent d'un plateau qui s’annonce réellement formidable.

La soirée de vendredi va-t-elle une fois de plus me donner tort ? En bien ou en mal ? Vous le saurez en venant vendredi soir à l’Embobineuse, pour la soirée The night of the noise tentacles!.

Charly le concombre

PS : Certains disent que Cindytalk c'est de la new-wave... C'est peut-être là d'où ils viennent, mais leur musique actuelle sonne électro-noise, je trouve. A vous d'en juger en écoutant.


A PROPOS DE KK NULL
Kazuyuki Kishino, dit Kazuyuki K. Null (KK. Null) est un musicien expérimental multi-instrumentiste japonais. Il commença comme guitariste mais acquit rapidement des talents de compositeur, chanteur, batteur, auxquels on peut ajouter l'utilisation fréquente de machines électroniques. Il a également étudié la danse Butô.


Projets.

En 1983 il fonde le groupe Absolute Null Punkt (plus connu sous le nom de ANP) avec Seijiro Murayama. En 1984 il rejoint le groupe de noise rock/rock progressif Ybo2. Enfin il fonde Zeni Geva dans sa ville natale de Tokyo en 1987. NUX Organization.

Kazuyuki K. Null est également le fondateur du label indépendant NUX Organization dédié à la musique bruitiste et au noise rock. Le label a sorti des disques de Null et Zeni Geva, Shellac, Melt-Banana, Merzbow et d'autres groupes.


Collaborations.

Il a depuis produit des albums pour d'autres artistes, et participé à de nombreuses collaborations avec des musiciens parmi lesquels on peut citer John Zorn, Yona-Kit, Steve Albini, Boredoms, Seiichi Yamamoto, Jim O'Rourke, Merzbow, Fred Frith, James Plotkin, Keiji Haino, Otomo Yoshihide, Jon Rose, Atau Tanaka, Zbigniew Karkowski, Z'EV, Alexei Borisov. Noisegate et Philip Samartzis. Il a également joué des concerts conjoints avec des artistes aussi réputés que Sonic Youth ou Mike Patton.

Style.

Null est bien connu pour ses techniques de manipulation de son (nullsonic), et l'usage d'antennes pour la capture et l'amplification de faibles signaux radio.




A PROPOS DE CINDYTALK
Cindytalk fut formé en 1982 par Gordon Sharp (Voix) et David Clancy (Guitares, Claviers) sur les cendres de The Freeze, un groupe de punk/new wave basé à Edinburgh. The Freeze (1976-1982) sortit deux mini singles, enregistra deux sessions avec John Peel et tourna très largement dans tout le Royaume Uni, en première partie de beaucoup de gros groupes de l’époque. Après s’être déplacé à Londres en 1982, Cindytalk commença à travailler à ce qui allait être son premier album, Camouflage Heart, avec un son plus neuf, plus sombre et plus fracturé qui puisait beaucoup dans le post-punk et dans les débuts de la musique industrielle européenne. En 1983, Sharp et Clancy furent rejoins par John Byrne qui se révéla être une composante crucial du son volontairement désagrégé de Cindytalk. En 1983 également, Sharp enregistra une session pour John Peel avec Scots, sa camarade de Cocteau Twins, qui l’entraina à rencontrer Ivo Watts-Russel du label 4ad, ce dernier l’invitant ensuite à apparaître sur le premier EP de This Mortal Coil, «16 Days/Gathering Dust ». Il fut également l’un des 3 chanteurs invités pour participer au premier album de This Mortal Coil, « It’s End In Tears » (1984), contribuant aux voix de Kangaroo (qui est sorti en single et est devenu instantanément un hit indie), Fond Affections et A single wish. Simultanément à cette sortie, Camouflage Heart apparut également sous les acclamations des critiques au sein de la presse musicale britannique.

Peu après Camouflage Heart, David Clancy quitta le groupe et fut remplacé par les frère et sœur Alex et Debbie Wright. Le colossal « In this World » fut enregistré durant les 3 années suivantes… deux albums portant le même noms sortis en même temps, dont les pochettes furent illustrées par Kathy Patterson. Le premier de ces deux albums, un collage cassé et bruyant, le second, un album à l’ambiance fissurée, accueillant les expérimentations de Sharp improvisant au piano. In This World incorpora également une collaboration - non créditée – avec la célébre écrivain féministe et post-punk Kathy Acker (Janey’s Love). Durant cette période, Cindytalk avait commencé à travailler avec le réalisateur et artiste performer Ivan Unwin, produisant de la musique pour quelques unes de ses petites créations.


C’est ainsi que Cindytalk composa la musique de « Eclipse : An Amateur Enthusiast Guide to Virus Deployment » d’Unwin, dont le disque sorti sur le label Midnight Music en 1990 sous le titre « The Wind Is Strong… », l’album, faisant suite au second des deux albums « In this World », était basé sur des improvisations au piano et des expérimentations abstraites ou concrètes. A cette époque, Sharp décrivait ça comme de l’ « Ambi-industriel » unissant son amour pour les premières sorties du label EG à la musique industrielle européenne précédemment citée. Sharp fut rejoint pour cette sortie par Ivan Unwin et son co-producteur/ingénieur du son, de longue date, David Ros, qui devint alors un membre plus actif du groupe. Matt Kinnison et le batteur/percussionniste virtuose, Paul Middleton, apportèrent également des sons et des idées à ce mélange. « Secrets and Falling », un ep de 4 titres tiré des sessions « Wappinschaw » sortit en 1991. A ce moment-là, le groupe devint de plus en plus un collectif, s’appuyant sur des musiciens du line-up présent autant que de l’ancien, John Byrne revint et fut rejoint par Kevin Rich et Daryl Moore (Soul Static Sound). Midnight Music fut dissous en 1992 et cela empêcha « Wappinschaw », un album pourtant déjà complété à cette date, de sortir avant le début de l’année 1995 (sur le propre label de Sharp, Touched, et distribué par World Serpent). Wappinschaw comprend une collaboration avec l’écrivain et artiste Alasdair Gray, qui lut des extraits de son fameux roman, « Lanark ». Au cours de l’année 1993, Cindytalk avait traversé encore plus de changements et se préparait à jouer en live pour la première fois. Sharp, Middleton et Ros fut rejoints par Paul Jones, Andie Brown, Mark Stephenson et Simon Carmichael pour enregistrer et sortir le mini single Muster/Prince Of Lies (Touched/World Serpent). Un projet électro parallèle, Bambule, démarra en 1994 avec Sharp et Carmichael, sous l’inspiration des fêtes techno underground telles que Dead By Dawn et VFM.

Carmichael quitta le groupe à la veille de la grande tournée américaine de Cindytalk en 1996, et au moment où le premier enregistrement de Bambule était prêt, Carmichael avait pris le contrôle du projet et ses liens avec Cindytalk s’étaient rompus – Carmichael se fit appeler Cunning, laissant Bambule à Sharp. Le label London’s Praxis sortit un double vynil de 8 pistes (intitulé à l’origine « Songs From The Motherbomb ») sous le titre Cunning Meets Bambule (Praxis 19). Bambule continua son œuvre en 2000 avec un 4 titres nommé « Vertical Invasion » (Praxis 29) qui laissait place à Sharp aux côtés de la nouvelle cohorte de Cindytalk, Richie Young, Tymothi Loving, ainsi que Dale Lloyd et Stuart Arentzen du groupe Lucid de Seattle (Sharp et Young avaient aussi participé au side-project de Lucid, After The Flood, sur des pistes de l’album de ce dernier groupe). Le 4 titres Vertical Invasion incluait également deux remixes du magicien électronique gallois Somatic Responses (crédité en tant que Photon Emissions). A cette époque, Sharp partit vivre aux Etats-Unis et s’était investi dans différents collectifs techno (Ele_mental à Columbus, et Candlelight – avec DJ Deadly Buda – à Los Angeles), tandis qu’à Los Angeles Sharp participa à la création du Darkmatter Soundsystem avec les DJ/producteurs Monotek, BAseck, Diskore et d’autres, aidant en amenant « des pulsations électroniques extrêmes et éclatées » en Californie et au-delà. Réalisant que son investissement dans la culture du soundsystem l’éloignait de Cindytalk, Sharp prit le temps d’enregistrer de nouveaux morceaux qui devinrent le single « Transgender Warrior / Guts Of London » de 2003, qui vit Cindytalk évoluer vers des zones de plus en plus abstraites, et s’intéresser de plus prés aux rythmes, aux tons et aux mélodies du bruit. Sharp déménagea au Japon en 2004 et a travaillé sur des projets variés, incluant le prochain album de Cindytalk, « The Crackle Of My Soul », un travail de poésie-noise qui tente de mettre de l’expérimentation au centre de l’idée, mais laissant trainer ça et là des mélodies chatoyantes. A l’été 2005, Cindytalk fut invité à utilisé des pistes de « The Crackle Of My Soul » en tant que bande originale du film indépendant britannique « Madrigal » (Rabblewise Films).


A l’été 2006 et de nouveau localisé à Londres, Cindytalk commença à travailler sur un nouvel album (le groupe entier) provisoirement intitulé « In A World Without Hope », le line-up étant : Cinder – voix et sons électroniques ; Matt Kinnison – basse ; Paul Middleton – batterie et percussion ; Shrill – sons électroniques. Le label de Sharp sera bientôt relancé en tant que touchedRAW avec l’EP de Cindytalk « The Chaos of Connection » et « Evenings Of Ordinary Sand » de Matt Kinnison, comme premières sorties. Le label anglais indépendant Isolation sortira un autre album de Cindytalk, « Fiery Planet Eyes » (2009). Le label Bluesanct basé dans l’Indiana a sorti dernièrement un single de Cindytalk nommé « Silver Shoals Of Light », au sein de ses ARTS SINGLES en édition limitée pour son 10ème anniversaire. « The Crackle Of My Soul » sortira sur le label Viennois MEGO en Novembre 2009 (eMEGO 097).

--------

About Cindy Talk

Cindytalk was formed in 1982 by Gordon Sharp (Vocals) and David Clancy (Guitar, Keyboards) from the ashes of Edinburgh based punk/new wave band The Freeze. The Freeze (1976-1982) released two 7inch singles,recorded two John Peel sessions and played extensively around the UK supporting many big name bands of the time. After re-locating to London in 1982,Cindytalk began to work towards their debut album Camouflage Heart, with a newer, darker and more fractured sound that drew much from post-punk and early european industrial music. In 1983 Sharp and Clancy were joined by John Byrne who proved to be a crucial component in Cindytalk's deliberately disintegrating sound. Also in 1983 Sharp recorded a John Peel session with fellow Scots Cocteau Twins which led to a meeting with 4ad supremo Ivo Watts-Russell who invited him to appear on This Mortal Coil's 1983 debut EP "16 Days/Gathering Dust". He was also one of 3 featured singers on the debut This Mortal Coil album "It'll End In Tears" (1984), contributing vocals to Kangaroo (which was released as a single and became an instant indie hit), Fond Affections & A Single Wish. Simultaneous to that release,Camouflage Heart also appeared to some critical acclaim in the UK music press. Shortly after Camouflage Heart David Clancy left the band and was replaced by brother/sister team Alex and Debbie Wright.The collossal "In This World" was recorded over the next 3 years ... two albums of the same name released simultaneously,featuring cover art by Kathy Patterson. The first of the albums, a broken and noisy affair, the second, an album of creaky ambience featuring Sharps improvised piano experiments. In This World also featured an uncredited collaboration with post-punk feminist writer Kathy Acker (Janey's Love). During this period Cindytalk had begun working in tandem with performance artist and film maker Ivan Unwin, providing sound for some of his short pieces.

This led Cindytalk to score Unwins' "Eclipse: An Amateur Enthusiasts Guide to Virus Deployment", the record of which was released on Midnight Music in 1990 under the title "The Wind Is Strong...", the album, following on from the second of the "In This World" albums, was based on piano improvisations and abstract/concrete experiments. At the time Sharp described it as "Ambi-dustrial" fusing his love of the early ambient releases on the EG label with the above-mentioned European Industrial music. Sharp was joined on this release by Ivan Unwin and long standing co-producer/engineer David Ros who became a more active member of the band at this time. Matt Kinnison and drummer/percussionist extraordinaire, Paul Middleton also provided sounds and ideas to this mix. "Secrets and Falling", a 4-track e.p. culled from the "Wappinschaw" sessions was released in 1991. At this point the band had become more of a collective, drawing on musicians from the current line-up as well as the past, John Byrne returned and was joined by Kevin Rich and Daryl Moore (Soul Static Sound). Midnight Music folded in 1992 and this prevented the recently completed album "Wappinschaw" from being released until early 1995 (on Sharp's own label Touched, distributed through World Serpent). Wappinschaw Features a collaboration with Scottish artist and writer Alasdair Gray,who reads from his acclaimed novel "Lanark" (Wheesht). By 1993 Cindytalk had gone through more changes and were preparing to play live for the first time. Sharp, Middleton and Ros were joined by Paul Jones, Andie Brown, Mark Stephenson and Simon Carmichael to record and release 1994's Muster/Prince Of Lies 7inch (Touched/World Serpent). An electronic side-project, Bambule, was started in 1994 by Sharp and Carmicheal, inspired by underground techno parties such as Dead By Dawn and VFM.

Carmichael left the band on the eve of Cindytalk's extensive US tour (1996) and by the time the first Bambule record was ready Carmichael had taken control of the project and it's connection to Cindytalk had receded - Carmichael took the name Cunning, leaving Bambule to Sharp. London's Praxis label released the 8-track vinyl double-pack (originally titled "Songs From The Motherbomb" ) as Cunning Meets Bambule (Praxis 19). Bambule followed this up in 2000 with a 4-track 12inch called "Vertical Invasion" (Praxis 29) which featured Sharp alongside new Cindytalk cohort Richie Young, Tymothi Loving and Dale Lloyd & Stuart Arentzen from Seattle band Lucid (both Sharp and Young would also collaborate with Lucid's alter-ego After The Flood on tracks for the ATF2 release). The Vertical Invasion 12inch also, included two remixes by Welsh electronic wizards Somatic Responses (as Photon Emissions). By this time Sharp had moved to the U.S. and had become involved with various techno collectives (Ele_mental in Columbus, Ohio and Candlelight - with dj Deadly Buda - in Los Angeles), whilst in LA Sharp co-founded the Darkmatter Soundsystem with dj/producers Monotek, Baseck, Diskore & others, helping to bring "extreme electronics and splintered beats" to California and beyond. Realising that his involvement in soundsystem culture took him away from Cindytalk, Sharp got down to recording new music which resulted in 2003's 7" release Transgender Warrior / Guts Of London which saw Cindytalk move into even more abstract areas, taking a closer look at the rhythms, tones and melodies of noise. Sharp relocated to Japan in 2004 and has been working on various projects, including the forthcoming Cindytalk album "The Crackle Of My Soul" a work of noise-poetry which attempts to put the experiment at the centre of the idea, leaving any melodies to be found shimmering around the edges. In the Summer of 2005 Cindytalk were invited to use tracks from "The Crackle Of My Soul" as musical score for the UK independent film "Madrigal" (Rabblewise Films).

In summer 2006 and again based in London, Cindytalk started working on a new (band) album provisionally entitled "In A World Without Hope", the line-up is : Cinder - voice and electronics ; Matt Kinnison - bass ; Paul Middleton - drums & percussion ; Shrill - electronics. Sharp's label will be relaunched as touchedRAW soon with Cindytalk E.P. "The Chaos of Connection" and Matt Kinnison's "Evenings Of Ordinary Sand" as it's initial releases. UK independent label Isolation will release another Cindytalk album "Fiery Planet Eyes" (2009). Indiana (U.S.) based label Bluesanct have now released a Cindytalk 10inch called "Silver Shoals Of Light" as part of their 10 year anniversary limited edition ART SINGLES club. "The Crackle Of My Soul" will be released by Vienna based label editions MEGO in November 2009 (catalogue number eMEGO 097.)




A PROPOS D'EVIL MOISTURE
Andy Bolus (alias Evil Moisture) fabrique des jouets électroniques modifiés, détournant des circuits tels que ceux qu’on trouve à l’intérieur des ordinateurs parlants pour enfants ou d’autres déchets électroniques, utilisant des sons aléatoirement générés comme éléments de base pour un son ciselé à haute vitesse, mais il peut également créer des installations. De plus, il produit un catalogue de vente de ses objets étranges, et il en a exposé plusieurs fois, souvent au Japon, mais en a également vendu dans des magasins de Paris et Tokyo.


Il a joué une centaine de fois au Japon et en Europe sous le nom Evil Moisture (Moisissure Démoniaque) depuis 1991, mais a également sorti des douzaines de cassettes, 4 vynils, plusieurs cds et cdrs sur des labels de musique noise.


Il a travaillé avec des artistes tels que Yamantaka EyE (Hanatarash, XoX, Boredoms), Hironori Murakami (Vomit Lunchs), Erik Minkinnen (sous le pseudo Intertecsupabrainbeatzroomboyz) Andrew Sharpley (sous le pseudo AA) Noel Akchote (sous le pseudo Lenny Kravitz U.K), John Weise, Howard Stelzer, Rudolf Eb.er (Runzelstirn & gurgelstock), mais a également fabriqué des jouets modifiés pour les derniers disques de Luc Ferrari, et a crée un équipement de casques pour le festival du Placard (à Paris).


--------

Andy Bolus (aka Evil Moisture) makes modified electronic toys, rewiring circuits such as those found inside children's talking computers and other electronic detritus, using the aleatoric sounds generated as source material for hi-speed cutup sound, as well as making installations. In addition he produces a catalogue selling these alien objects, and has exhibited them several times, most notably in Japan, also sold in shops in Paris and Tokyo.

He has performed 100s of times in Japan and Europe under the name Evil Moisture since 1991, as well as releasing dozens of cassettes, 4 vinyl LPs, several cds and cdrs on numerous noise labels.

He has worked with artists such as Yamantaka EyE (Hanatarash, XoX, Boredoms), Hironori Murakami (Vomit Lunchs), Erik Minkinnen (as Intertecsupabrainbeatzroomboyz) Andrew Sharpley (as AA) Noel Akchote (as Lenny Kravitz U.K), John Weise, Howard Stelzer, Rudolf Eb.er (Runzelstirn & gurgelstock), as well as manufacturing modified toys for Luc Ferrari's last recordings, and making headphone equipment for "le placard" festival.

Cindytalk

Site - - - - - - - - http://www.cindytalk.com
MySpace - - - - - - - - http://www.myspace.com/cindytalk

KK Null

Site - - - - - - - - http://www.kknull.com
MySpace - - - - - - - - http://www.myspace.com/00kknull

Evil Moisture

Site - - - - - - - - http://www.evilmoisture.tk
MySpace - - - - - - - - http://www.myspace.com/evilmoisture
MySpace - - - - - - - - http://www.myspace.com/doomation

Lieu : embobineuse

Prix : 7 € + 1 € Adh.






Newsletter de L'Embobineuse